Tel: +33 676 17 40 71

Douceur d'une mer de nuage au sunset
Juil
02

Le vernis à la main selon Art Photo Lab sur une impression couleur : le test

Préambule

Il faut savoir que depuis que je suis auteur photographe, je vernis moi-même les photos livrées aux clients sauf avis contraire. Ces oeuvres sont pour la plupart tirées par un artisan local, le plus souvent sur du papier perlé Haut de gamme, disposant d’une bonne main (310g/m2). Le vernissage d’une oeuvre photographique est une technique nécessitant soin et patience, par risque de faire une mauvaise réalisation, mais aussi par le matériel et les consommables mis en oeuvre.
Croyez-moi, lorsque vous vous essayez de trouver la bonne technique ainsi que le bon dosage ( mélange ) de vernis, l’apprentissage devient vite très très couteux. Le geste ne s’acquiert que sur du grand tirage, et non pas sur du 10*15cm.
Quand le geste est maitrisé, il peut au choix renforcé la texture du papier ou créer un aspect cuir au tirage sur papier lisse, tout en augmentant le gamut des tons foncés.

Choix générique du type de papier

Tout dépend de la photo : une oeuvre douce avec de jolis dégradés sera plutôt tirée sur papier mat +/- texturé, tandis qu’une oeuvre manquant de contraste ou pour renforcer la noirceur de l’ambiance comme pour des paysages sera elle plutôt tiré sur des papiers plutôt satinées à brillant.
Le pelliculage proposé par certains laboratoires modifie totalement la perception de l’oeuvre si celui-ci est mat ou texture. C’est ainsi que ma préférence penche pour le vernis à la main, non exempt de défauts.

Commande de la cliente :

Bonjour, J’adore votre mer de nuage au dessus du Sancy au sunset !

 

Bonjour, J’adore votre mer de nuage au dessus du Sancy au sunset !
Je vais concevoir mon bureau autour de cette oeuvre. -Vraiment J’ai du mal à le croire-
Votre Prix sera le Mien -$$$ pas de soucis, voilà … –
Je la veux aussi grande que moi – ah ça va faire grand comme tirage –
Douceur d'une mer de nuage au sunset

Douceur d’une mer de nuage au sunset

Parallèlement, la gagnante du concours du collectif Artverne Photographes choisit la même photo, mais en plus petit, seulement un 40*60 cm. Je prend donc contact avec Art Photo Lab.

Art-Photo-Lab : Le contact

Comme je désire la finition exclusive à Art Photo Lab, le vernis à la main je les contacte pour connaitre la faisabilité de ma commande sur mesure, en cas de réponse négative, je procéderai autrement..

Je prend mon téléphone portable et compose le numéro du laboratoire que l’on peut trouver sur le net.

La sonnerie retentit et Frankie Bastide me répond :

–  » Bonjour, je vous appelle pour un renseignement : J’ai une photographie couleur sur papier mat à tirer et je la voudrais vernis à la main si vous le faites ?  »
–  » Bonjour, le papier mat se prête très bien à ce type de finition en couleur, tout dépend de votre photo »
–  » C’est pour un tirage 40*60 cm contre-collé dibond »
–  » Pour cette taille, c’est faisable. Plus grand ( beaucoup ), ça peut poser un problème par des traces de vernis trop visible. Il y a dans ce format 90 % de chance qu’il n’en n’y ait aucune, Si est trop visible, nous la retirerons. »
–  » Si vous êtes sur internet je vous montre la photo. »
–  » Je quitte l’atelier et je vais sur l’ordinateur »
–  » voilà la photo donc l’adresse est … »
–  » Belle photo  » ( on ressent l’agréable surprise de Frankie à la découverte de la photo. 😉 )
–  » Voilà je veux qu’il ait de la texture sur le papier. Je pense que ce type de papier s’accorde mieux avec la photo plutôt que du papier baryté.  »
–  » C’est en effet une bonne idée, la photo pour être contre collé sur papier mat doit être la plus lisse ( photorag bright white ) possible car elle doit être exempt de défaut au laminage. Cependant avec du papier texturé, le vernis à la main est possible et indispensable. En effet ce type de papier est trop fragile. Pour cette photo j’hésite entre du rag ou de l’etching muséum.. je verrais plutôt du Rag. »
–  » Voilà dans quelle condition sera exposé l’oeuvre :  » ….
–  » Oui … Le Rag me semble aussi le plus adapté mais j’hésite encore … je demanderais aussi l’avis de mon collaborateur quant au rendu final après vernissage. De toute façon, comme c’est moi qui vernis les oeuvres nous verrons bien.

Lors de la comande sur site, retranscrivez notre conversation sur encart commentaires.  »
–  » Ok je vous fais cela ce soir ».

En résumé : l’entretien téléphonique avec Art Photo Lab

Je remercie Frankie qui n’a pas hésité à laisser son travail en cours pour analyser la photo proposée. Je le remercie aussi pour l’écoute de la finalité de l’oeuvre et de l’analyse de la problématique durant un temps assez long.

Art-Photo-Lab : La commande

Je vais sur le site et clique sur l’onglet tirage d’art fine art, tirage d’art contre-collé Dibond. J’ajoute ma photo sur la colonne de droite et télécharge ma photo ( un tiff de 16 bits non compressé de 92Mo en profil ProPhoto.
Une nouvelle page s’affiche, choix du format, du type de papier ( ici choix du laboratoire comme convenu ) et de la finition, vernis à la main. Mise au panier, commande et commentaires, paiement CB sécurisé.

Le site semble Userfrendly. Cependant je me pose des questions concernant l’envoi de fichiers en format et finition différente…

Je reçois tout de suite la réception de l’ordre de commande et la confirmation de paiement.

Passons en mode attente….

Je reçois lundi un mail me confirmant le début de production de ma commande (passée dans la nuit de vendredi à samedi ).
Je reçois Jeudi par mail une confirmation d’envoi de ma commande par collisimo. ( comme d’habitude le suivi collision est avec au minimum un jour de retard 🙁 ).

La réception

Lundi, je vais chercher mon colis au bureau de post local, ayant fait le changement de destination pour plu de facilité.

Le colis

Petite appréhension, visiblement, le transporteur n’a pas été des plus délicat dans l’acheminement du colis, mais heureusement, Art Photo Lab a récemment augmenter la protection de ses envois.

L’oeuvre est protégée par :
– papier de soie
– papier mousse ( 3 épaisseurs ).
– Protection d’angle
– Colis carton spécial tableau, Triple alvéole.
– Scotch et filet bleu en nylon épais pour maintenir la fermeture du colis.

L’oeuvre :

A l’ouverture de l’oeuvre …. j’appelle immédiatement Art Photo Lab … et je les félicite !!! Vraiment !

L’oeuvre a été tirée sur du papier WILLIAM TURNER, un papier extrêmement texturé ( la photo s’y prête ) et surtout extrêmement fragile qui ne résiste pas au contre-collage sur support de type Dibond. 🙁

Mais, mais l’oeuvre est vernis avant, ce qui rend possible le contre-collage.

La mise en valeur

J’avais prévu de mettre cette oeuvre en caisse américaine de ma fabrication, c’est pour cela que je leur ai demandé de ne pas mettre de support au dos de l’oeuvre à la commande.

Ainsi je place l’oeuvre dans une caisse américaine de test, qui permet de renforcer tous les défauts de ce type de mise en valeurs….

Il n’y a pas à dire, ce sera sans caisse, ni encadrement car cette oeuvre doit rester ce qu’elle est sans autre artifice.

Ainsi je décide de décoller l’oeuvre … ( pas du dibond… O.o ) du mur, pour vraiment la valoriser.
Je place ainsi un cadre Aluminium derrière l’oeuvre. J’y colle aussi le certificat d’authenticité.

Je replace l’oeuvre dans son écrin de protection.

Demain je livre la gagnante du concours « Artverne Photo | Le concours ». Rendez-vous 17h40 sur le parking du lycée JP Bonté de Riom.

La remise en main propre.

Je rencontre Madame A.M. personnel de l’éducation nationale et son fils. Je prends le colis sous la main et nous nous dirigeons vers la salle d’exposition ouverte au public, L’E.R.O.A ( Espace de Rencontre avec l’Oeuvre d’Art ) qui reçoit régulièrement les oeuvres du F.R.A.C.

Dans cette salle maintenant vide de toute oeuvre, je laisse Me A.M. ouvrir son colis…

Nous discutons un peu du choix de finition de l’oeuvre, en lui disant que nous avons opter pour quelque chose de spécial et rare et très haut de gamme, en dehors de tout encadrement classique.

La cérémonie d’ouverture

Délicatement, très délicatement avec impatience et fébrilité, Madame A.M. ouvre les protections une par une.

Le sourrire

Madamde A.M. retourne l’oeuvre avec appréhension, et là un énorme méga-giga ultra sourire se dessine sur son visage. Les yeux brillants, le visage radieux, Me A.M. regarde de haut en bas de bas en haut de droite à gauche de gauche à droite l’oeuvre.

Je lui dit que cette oeuvre mérite la lumière naturelle et nous l’accrochons temporairement mur de L’EROA du Lycée JP BONTE.

Le sourire de la gagnante du concours Artverne Photographe

Le sourire de la gagnante du concours Artverne Photographe

Nous discutons encore de l’oeuvre pendant une vingtaine de minutes, mais aussi du collectif Artverne Photographes.

En résumé :

En résumé
Extrêmement exigent sur mes tirages photos, je leur ai fait une commande spéciale, finalement en dehors du conventionnel.
Une photo plutôt claire sur papier MAT texturé ( le plus texturé a été leur choix ) Contre-collé sur Dibond.

Ce papier, le William Turner n’est pas un papier très utilisé dans le contre-collage sur Dibond du fait de sa texture et donc de sa fragilité.

Mais surtout c’est un tirage COULEUR que je leur ai demandé de vernir.

Le résultat est magnifique, à tel point que j’avais prévu une caisse américaine noire. Cet accessoire de mise en valeur ne peut remplir son rôle tellement le résultat est magnifique ( je l’ai déjà dit ).

Connaissant le vernissage à la main des photographies noir et blanc que je réalise moi-même dans un format plus petit que ma demande, je peux vraiment féliciter le travail d’ Art Photo Lab.

D’autre part l’équipe a été très à l’écoute de ma demande que ce soit lors de la prise de contact avec Frankie , ou James quand j’ai pris le téléphone pour les féliciter du superbe et Magnifique ( encore ! ) travail réalisé.
Je vous confirme la passion d’Art Photo Lab pour des Oeuvres d’Art Parfaites ( malgré un vernissage jamais identique avec les variations que cela entraine … ), cela se ressent bien au-delà la volonté d’un service.

Pour finir malgré quelques rudes maniement par le transporteur, le conditionnement de l’oeuvre à l’expédition a su résister aux mauvais traitements infligés, pour préserver cette Magnifique ( encore ! ) oeuvre d’Art.
Encore une fois, Félicitations à la Team APL de ma part de celle du collectif Artverne Photographes. !!

N.B. : Concernant le très grand format, la cliente n’a pas encore finalisé sa commande au moment où je rédige ces lignes.

About the Author
Franck MAILLET, Auteur Photographe, Membre du Collectif "Artverne Photographes", Président des APCA à Clermont-ferrand en Auvergne, Chasseur de lumière et de contrastes, je réalise votre photographie coup de coeur. Tirages et droits disponible

Leave a Reply

*